Confiseries: Les macarons de Pierre Hermé

Au moment où vous lirez ces lignes, il sera probablement déja trop tard, mes amis.

En effet, les meilleurs macarons au monde auront déjà entamé leur long voyage dans mon estomac!

Cette semaine, j’ai eu la chance d’avoir un ami qui est allé visiter le vieux continent et qui m’a rapporté une boîte remplie de petites merveilles!

Ce sont définitivement les meilleurs macarons que j’ai eu la chance de goûter jusqu’à présent. Ça n’a totalement rien à voir avec nos macarons nord-américains! Ils sont parfaitement craquants à point ainsi que moelleux et aériens à l’intérieur!

De plus, les saveurs offertes chez Pierre Hermé, ont de quoi exciter vos papilles: Rose et Pétale de Rose, Chocolat au Lait & Fruit de la Passion, Infiniment Cassis, Chocolat Pure Origine Pérou de la Province de Morropón Communauté d’Asprobo, Huile d’Olive et Vanille, pour ne nommer que ceux-là!

Pierre Hermé est définitivement ajouté à ma liste d’endroits à visiter lorsque je traverserai l’atlantique pour visiter nos cousins!

Pierre Hermé

Advertisements











Rétrospective Mariage 2012


En ce début d’année, j’en profite pour faire le bilan et pour vous partager 10 de mes meilleurs clichés de mariage 2012!

Avec tous ces beaux souvenirs, inutile de vous dire que j’ai déjà très hâte à la saison 2013! 

P.S.: N’oubliez pas de réserver votre moment rapidement, les dates s’envolent vite! 


Pour voir toutes les photos, c’est par ici! 

Building, Downtown Vancouver

Granville Island Public Market, Vancouver

Kitsilano Beach, Vancouver

Mayssam at Kitstilano Beach, Vancouver

Vij’s Rangoli interior detail, Vancouver

Detail, L’Abattoir Restaurant, Gastown, Vancouver

Prado Café, Commercial Drive, Vancouver

Detail, Meat & Bread, Vancouver

Vij Rangoli met at its food truck, Downtown Vancouver

Last meal in Vancouver at Guu with Dustin

Voyage: Vancouver

Si vous avez suivi mon flux instagram cet été vous savez que j’adore l’eau (d’ailleurs j’ai toujours les pieds dedans!). Et comme le point culminant du voyage en train à bord de VIA Rail était Vancouver, j’étais plus qu’excité comme c’est une ville reconnue pour sa proximité avec l’océan!

Après près de quatre jours à bord du Canadien, dès qu’on aperçut Vancouver, l’excitation est montée en nous (c’était ça, ou la tonne de chocolat que Mayssam nous fournissait!)

Comme j’adore prévoir mes sorties bouffe quand je voyage, j’avais préparé une liste d’endroits à visiter. Parmi ceux que j’attendais le plus: Vij’s Rangoli, Meat & Bread ainsi que Go Fish, une roulotte à tacos de la mer!

S’est aussi rajouté à ça plusieurs adresses, notamment 49th Parallel, L’Abattoir ainsi que La Bella Gelateria.

Première journée

Après s’être installés à l’hôtel, notre premier arrêt fût Granville Island Public Market. Un seul mot: ÉNORME. Même le Marché Jean-Talon à Montréal a l’air petit à côté de ça! Mon coup de coeur à cet endroit fût certainement les bonbons de saumon et la Birch Beer. 

En tant que bon foodies, on fait quelques emplettes pour se faire un repas improvisé sur l’île. Au menu? Pepperonni de saumon, bonbons de saumon, saumon double fumé et plus!

Pour rester dans l’esprit, on se dirige chez Go Fish! qui se trouve tout près de là. Go Fish! est une roulotte offrant un menu rafraîchissant mettant en vedette les produits de la mer. J’ai opté pour le taco de poisson style asiatique.

Avec Martine et Mayssam, on se dirige à pied jusqu’à Kitsilano Beach afin de se tremper les pieds dans l’océan Pacifique juste avant notre réservation chez Vij’s Rangoli.

Après près de deux heures d’attente sur la terrasse avant du restaurant (et à se faire gaver de petites bouchées indiennes), on finit par pouvoir entrer dans le restaurant! Le restaurant est assez simple et très peu éclairé. On doit éclairer notre menu avec nos iPhone pour le lire. Les items au menus sont très bien nommés et semblent très intéressants. Par contre, au final, nous avons tous trouvé que c’était un restaurant indien moyen et plutôt cher. Aucune saveur particulière et rien de très extraordinaire, bref, les foodies sont déçus. 

Avec chance, nous recevons le conseil d’un vancouverois de terminer la soirée dans un resto très sympa se nommant l’Abattoir où les desserts sont assez déments! 

Deuxième journée

Pour ma seconde journée à Vancouver, j’ai débuté en solitaire en allant me promener très tôt le matin sur Commercial Drive à l’ouest du centre-ville. J’ai visité Café Deux Soleils, un café vegan très sympathique. Par la suite, j’ai vagabondé jusque chez Prado Café où j’ai pris un excellent cappuccino américain. 

Pour le dîner, j’allais rejoindre Dustin et Mayssam afin d’aller essayer Meat & Bread dont on avait tant entendu parler pour leur sandwich à la porchetta. L’endroit était vraiment trendà souhait et leur menu était totalement savoureux. 

Juste avant de reprendre le train en soirée, nous avons fait un arrêt chez Bella Gelateria qui a été nommée meilleure gelato au monde lors du concours annuel à Firenze en Italie. C’était totalement dément! 

Question de reprendre des forces avant le retour, un arrêt chez Guu Original s’imposait. Guu est un izakaya authentique offrant des plats japonais totalement délicieux

J’ai déjà hâte de retourner à Vancouver! 

Et hop, de retour sur le train pour Québec! 

Downtown Seattle

Pike Place Public Market – Seattle

City Skyline – Seattle








Voyage: Hello Seattle! 

La destination ultime du voyage à bord du via rail était Vancouver. Une fois rendu, j’avais prévu aller à Seattle en une journée, vu que c’est à seulement 230km de là. 

La distance est équivalente à celle entre Montréal et Québec. Mais plutôt que de débourser 90$, un aller-retour Vancouver-Seattle totalise moins de 20$ avec Bolt Bus. En plus, leur Wi-Fi fonctionne vraiment, eux! 

Sur la route, j’ai été agréablement surpris d’apprendre qu’il y avait une rencontre avec plusieurs des plus gros noms d’Instagram comme Cubby Graham et aussi les gars des Pilgramers qui étaient à Seattle pour leur tournée nord-américaine.

Fait cocasse, on m’avait dit que Seattle était LA ville du street food. J’ai eu beau chercher, je n’ai pas trouvé de food truck au centre-ville. Avec raison, puisque que j’ai appris plus tard qu’ils sont installés en banlieue de Seattle. La seule bouffe de rue en centre-ville consistait à un kiosque de Japadog pas trop propre.

J’ai monté dans le bus par la porte arrière (oui, oui! Puisqu’on paie en sortant de l’autobus à Seattle) et j’ai parcouru quelques quartiers comme North Queen Anne, qui est absolument magnifique et où on trouve un parc nommé Kerry Park, qui offre un magnifique point de vue sur l’horizon de la ville.

Après avoir fait le tour de ces quartiers, j’ai décidé de redescendre vers le centre, pour visiter quelques cafés, le Space Needle ainsi que Pike Place Public Market. Le Space Needle est un peu un attrape-touriste, mais c’est un des beaux points de vue de la ville. Le marché public de Pike Place est vraiment charmant. Tous les marchands sont souriants et font goûter leurs produits. Il y a même des poissonniers qui font un show de lancer de poissons!

En sortant du marché, j’ai pris quelques minutes pour me rendre au tout premier Starbucks Coffee

Ayant quelques minutes devant moi avant la rencontre Instagram (instameet), j’ai décidé, à la suggestion de mon amie Marie, d’aller visiter le quartier Ballard. Superbe quartier historique à revisiter avec un peu plus de temps!

Après une course en taxi de 45 minutes dans le trafic de Seattle, j’ai finalement réussi à me rendre à la Seattle Public Library pour rencontrer des dizaine de membres d’Instagram de Seattle qui ne comprenaient pas pourquoi j’avais fais 4000km pour me rendre à cette rencontre (haha)! Quelques clichés, et hop, c’était le moment de retourner à Vancouver!

Pour toutes les photos, c’est par ici!











Voyage: Toronto, juillet 2012

Lors de mon voyage dans l’Ouest à bord du Canadien de VIA Rail, j’ai fait un arrêt éclair dans une des villes canadiennes que j’apprécie beaucoup: Toronto

Arrivé à Toronto en fin de journée, ma liste d’adresse était longue! Balzac’s Coffee dans le Distillery District, Centre Island ainsi que Woodlot. Réaliser tout ça en 3h ou moins, pour prendre mon train pour Vancouver à temps, relevait de l’exploit!

Pour débuter, j’ai pris le bus jusqu’à Distillery District pour découvrir un café dont j’avais beaucoup entendu parler: Balzac’s Coffee. MALHEUR! Au moment où j’arrivais, ils fermaient la porte. J’ai pris quelques photos dans le quartier avant de quitter, ayant encore plusieurs destinations devant moi. Verdict du quartier: Plutôt charmant mais très touristique.

Après avoir attendu le traversier sur les docks, je suis finalement arrivé sur Centre Island, pour prendre quelques clichés du skyline de Toronto à la tombée du jour.

Pendant mon retour, un de mes abonnés Instagram m’a suggéré quelques restaurants à essayer lors de mon passage à Toronto et j’ai porté mon choix sur le suivant: Woodlot

Direction Little Italy pour le menu très inspirant et rafraîchissant de ce nouveau restaurant trendy. Le service était super friendly et la serveuse a pratiqué son français avec moi. Mon coup de coeur du repas? Le soda au gingembre maison et le tofu frit en repas principal.

Le seul hic, j’ai dû avaler tout très rapidement pour ne pas rater mon train pour Vancouver, oups!

Pour toutes les photos, c’est par ici! 

Lobby – Le Bercail

Cave à vin sur deux étages

Cuisines

Cuisine ouverte

Entrée – Tarte aux tomates


Notre serveur

Dessert – Gâteau aux carottes avec tube de crème brûlée

Fred, notre hôte!

Célébrer l’automne dans Charlevoix: Restaurant Les Labours

Il y a environ un mois je suis allé à l’Hôtel La Ferme, à Baie-Saint-Paul. La qualité de son restaurant Les Labours est à la hauteur de l’hébergement: EXCELLENT! De l’entrée au dessert, tout était bien présenté et délicieux. J’ai eu un énorme coup de coeur pour la grande cuisine, ouverte des quatre côtés. On pourrait penser qu’un restaurant d’hôtel ne se force pas, puisque les clients n’ont de tout façon pas souvent le choix d’y manger. C’est tout le contraire pour Les Labours. Les chefs utilisent, pour la plupart des plats, des aliments du terroir. Ainsi, la carte change avec la disponibilité des produits.

Béguin total pour les pleurotes de chez Champignons Charlevoix. Ils ont réussi à me faire aimer les champignons alors que c’était un aliment que je refusais de manger auparavant.

Pour ceux qui ont la dent sucrée, vous adorerez le gâteau aux carottes avec un tube de crème brûlée, c’est complètement fou! Dans un autre post, je vous ferai part de la partie déjeûner ainsi que du restaurant du rez-de-chaussée, Le Bercail

Laiterie Charlevoix – Vache laitière

Laiterie Charlevoix – Épuration de l’eau

Laiterie Charlevoix – Meules

Laiterie Charlevoix – Musée bouteilles

Laiterie Charlevoix – Musée bouteilles

Laiterie Charlevoix – Assiette

Laiterie Charlevoix – Plage de Baie-St-Paul

Laiterie Charlevoix – Blogueurs culinaire de Québec

Laiterie Charlevoix – Les girls!

Célébrer l’automne dans Charlevoix: Laiterie Charlevoix

L’automne est définitivement ma saison favorite! Accompagné de quatre amis blogueurs, j’ai célébré en grand son arrivée le mois passé.

Quoi de mieux que l’anniversaire de Marie-Hélène (Harnois à la carte) pour festoyer dans l’une de mes régions préférées du Québec : Charlevoix.

Tout a commencé en beauté à la Laiterie Charlevoix. Je n’étais jamais arrêté à cet endroit, et pour être honnête, je croyais que c’était une halte-attrape-touriste vu la grosse vache à l’entrée et c’est totalement le contraire puisque c’est un véritable endroit à découvrir dans Charlevoix!

J’ai pu découvrir de nouveaux fromages d’ici qui m’étaient inconnus comme l’Hercule, Le 1608 et le tout nouveau Origine. Leurs installations artisanales et modernes sont impressionnantes, particulièrement la partie du traitement des eaux usées. L’eau est purifiée dans une serre pour la remettre en circulation par la suite.

On nous a offert un généreux plateau de fromages et de charcuteries de Charlevoix. Mon coup de cœur? Le saucisson bio de Charlevoix fait de porc et de noisettes et le succulent fromage Hercule.

Après ce monumental plateau, nous avons roulé sur la plage de Baie-St-Paul avant d’aller déguster une bière de la Microbrasserie Charlevoix. Cette entreprise prospère qui exporte sa bière partout au Québec était notre dernière halte avant l’Hôtel La Ferme puis le restaurant Les Labours.

À suivre…

Voyage: Sur les rails à bord du Canadien

Tout a commencé fin juin, alors qu’une amie m’informait que VIA Rail recherchait des blogueurs afin de les inviter sur le Canadien, train emblématique de la compagnie.

Sans trop savoir dans quoi je m’embarquais, j’ai rapidement envoyé ma candidature pour finalement être sélectionné! Quelques jours plus tard, un courriel qui m’annonçait la bonne nouvelle!

Donc, le 7 juillet dernier, je quittais Québec afin de découvrir l’Ouest de notre grand pays à bord de VIA Rail. Au menu? 4 jours de bonne chère et de paysages à couper le souffle, afin de découvrir la nouvelle carte du train!



8 juillet 2012

Après une journée à courir à Toronto pour tout voir de ma to-do list, j’ai eu ma première nuit de sommeil à bord du train. Les highlights de la journée:

  • Musique en matinée avec une musicienne invitée sur le train: Annie Becker
  • Pour le dîner, c’était un wrap au poulet BBQ
  • Première sortie du train vers environ 16h à Hornepayne, ON 
  • Pour le souper, une excellent côtelette de veau, que j’aurais commandé une seconde fois tellement c’était bon!
  • Visite des cuisines. Verdict: Chaleur et espace minuscule. Totalement impressionné qu’ils arrivent à tout faire dans une aussi petite cuisine en plus du défi du train qui bouge
  • Premier coucher de soleil à couper le souffle. J’étais super content puisque au même moment nous passions devant un lac ce qui a donné une photo magnifique






9 juillet 2012

  • Arrêt d’environ 4h à Winnipeg, MB
  • Tour de ville où l’animatrice était vraiment nerveuse parce qu’elle avait des journalistes (nous) à bord. Ça m’a tout de même donné le goût de retourner visiter Winnipeg
  • Visite du Forks Market où on retrouve des produits locaux. Découverte de la visite: les baies d’amélanchier (Saskatoon berries) un hybride entre une groseille et un bleuet 
  • Rencontre de la propriétaire de Grass Roots Prairie Kitchen et Tall Grass Prairie Bakery, qui a aidé plusieurs fermes locales à se remettre sur pied.
  • Au dîner, nous avons tous été surpris de retrouver des baies d’amélanchier en sauce au menu: un beau clin d’oeil aux produits locaux.
  • Les Prairies c’est beau (et jaune!)
  • Dégustation de bières canadiennes: à ma grande surprise, aucune bière québécoise, un peu décevant
  • Pour souper, un pavé de thon avec un coulis aux poivrons rouges et paprika, c’était très beau en bouche et en assiette!
  • Ma première “vraie” dégustation de vin. J’y ai appris les bases et j’ai aussi appris qu’au final, il n’y a pas de bonne réponse lorsqu’on goûte du vin, chacun a des sens différents






10 juillet 2012

  • La journée commence en force avec une passagère qui se fait sortir du train par le RCMP: à ce qu’on a entendu, elle voulait fumer sur le train et a frappé et mordu des membres de l’équipe tellement elle était en manque!
  • Gros hit au brunch: confit de canard sur oeuf bénédictine et pain doré rempli de gâteau au fromage
  • Petit arrêt à Edmonton, AB pour ajouter le wagon panoramique! J’aurais aimé pouvoir voir le centre-ville d’Edmonton, mais la station de train se trouve en périphérie 
  • Après le gros brunch du matin, au dîner j’opte pour une option plus légère: salade d’agrumes
  • Pour le photographe en moi, le fun commence: on entre dans les Rocheuses! 
  • Arrêt d’environ 2 heures à Jasper, AB. J’en profite pour aller prendre un espresso chez The Other Paw Bakery Café. Tous les commerces ont des statues d’ours à leur porte
  • Pour souper, une côte d’agneau tout simplement sublime!
  • Hit touristique de la soirée: Pyramid Falls, où nous avons pu sortir notre tête du train et sentir la bruine émanant des chutes, tout ça accompagné d’une odeur de pin totalement sublime!
  • Coucher de soleil épatant avant le dodo.














11 juillet 2012

  • Super impatient d’arriver, malheureusement on a accumulé beaucoup de retard au compteur, près de 3h.
  • Arrivé à Vancouver, déjà en mettant le pied dans Pacific Central Station, je sais que je vais tomber en amour avec Vancouver et la côte ouest, à l’aventure!

Expérience générale

  • La chambre était beaucoup plus confortable que je me l’imaginais
  • La bouffe était vraiment exceptionnelle compte tenu des différents facteurs à considérer sur un train (mouvement, espace limité, approvisionnement) 
  • Personnel super attentionné et à l’écoute (surtout en anglais par contre :))
  • Le petit chocolat sur la taie d’oreiller à tous les soirs: makes my night! 
  • Les activités à bord, comme les musiciens, les dégustations de vins et de bières locales et le bingo (oui, oui!)
  • Rencontrer de nouvelles personnes, tisser des liens
  • Prendre sa douche en bougeant, c’est vraiment spécial, on s’y habitue par contre.

Recommandations & Inconvénients

  • Ne surtout pas être sur un horaire ou être pressé: vous allez passer un mauvais voyage si vous êtes un time control freak! Étant donné que VIA Rail loue les rails au Canadien National, les trains de marchandises ont priorité sur les trains de passagers, du coup, VIA Rail obtient souvent des retards.
  • Ne pas apporter trop de bagages: vraiment le strict nécessaire! Et évrifiez les dimensions de vos valises avant de partir! Au retour à Québec, à Vancouver, j’ai dû laisser mes deux valises dans les bagages enregistrés car l’agent à la gare ne voulait pas me laisser entrer dans le train avec ces valises…
  • Évidemment, on est dans le Canada anglais: parler anglais est un très bon atout car plusieurs membres de l’équipage à bord du train ne parlent pas du tout français. Ça peut donc compliquer les interactions lorsqu’on parle uniquement français.
  • Éviter d’être végétarien, ou encore se préparer à être un peu plus carnivore qu’à l’habitude car le menu végétarien est très limité 

Gens rencontrés

Évidemment, à bord, j’ai rencontré des gens super

Tout d’abord, j’ai fais la rencontre de Mayssam de Will Travel For Food (que je lisais et admirais depuis un bon bout déjà!)


Ensuite, j’ai fais la rencontre de Dustin de Food Guy Montreal et Street Food Montreal. Il m’a fait découvrir le scotch sur le train et j’ai vraiment apprécié!


Valerie, l’éditrice bouffe du Reader’s Digest qu’on peut lire sur Open Kitchen et plusieurs autres publications. J’ai vraiment aimé adoré son ouverture et son attitude décontractée!


 

Finalement, Martine aussi connue sous le nom de nivuniconnu, j’ai vraiment aimé partager le (très) long retour au Québec avec toi! 


Pour terminer, Martin Gemme, notre hôte sur le train qui était toujours la pour répondre à toutes nos questions de foodies, nous faire une dégustation personnalisée de vins locaux et j’en passe. Un gros merci!

J’ai vraiment adoré faire ce voyage, c’était définitivement l’occasion d’une vie et j’espère que j’aurai l’occasion de le refaire un de ces quatre. Je conseille à tout le monde de prendre le temps de faire ce voyage au moins une fois dans leur vie, c’est marquant! 

Prochaine destination? En ce moment, je regarde beaucoup pour retourner sur la côte ouest des États-Unis, l’Islande et le Maroc. J’ai hâte!

Sur le gril: Saucisses!

J’adore être convié à un BBQ! J’aime plus que tout l’ambiance que ce type d’évènement dégage. Relax, sans stress! Et c’est encore mieux quand c’est ton amie Sylvie qui t’invite à essayer les saucisses de la nouvelle saucisserie William J. Walter de St-Roch!

Au menu, cocktails, guacamole, saucisses et choucroute! 


Le premier drink était un gin tonic revu façon été, fraises et basilic! Merci à Miss Papilla pour la recette. Pour ma part, j’aurais ajouté un peu d’eau de queues de fraises ou un peu de sucre; à essayer!  



Le deuxième drink, aussi rafraichissant que le premier, était une inspiration du moment. Gin, purée de concombres et menthe fraîche, jus d’aloès et tonic! J’avais même rajouté des concombres en dés dans le drink qu’on a filtré et qu’on a ensuite marié avec la guacamole, un beau mélange très frais!



Et que dire des saucisses? Un véritable révélation! On oublie trop souvent la saucisse (celle de qualité, pas la vulgaire saucisse Hygrade!). On s’est même amusés à imaginer avec quels plats telle ou telle saucisse irait bien. Par exemple, la lime coriandre a définitivement des touches asiatiques qui se marieraient parfaitement dans un sauté au wok de milieu de semaine! 








J’ai déjà hâte d’essayer plein de nouvelles variétés! 

William J. Walter se retrouve au 165 St-Joseph Est à Québec

Vous retrouverez également mon article à propos de l’ouverture de la saucisserie ici!